Extrait intervention Pape François 29 janvier 2019

4 décembre 2019

Apprécier et valoriser les charismes des époux.

(...) Il faut une triple préparation au mariage : éloignée, proche et permanente.
Les sujets principaux de cette formation matrimoniale, en vertu de leur service et de leur ministère, sont les pasteurs ; toutefois, il est extrêmement opportun, ou plutôt nécessaire d’impliquer les communautés ecclésiales dans leurs différentes composantes, qui sont coresponsables de cette pastorale sous la conduite de l’évêque du diocèse et du curé. L’obligation est donc « in solidum », avec la responsabilité principale des pasteurs et la participation active de la communauté pour promouvoir le mariage et accompagner les familles par un soutien spirituel et formatif.
Pour comprendre cette nécessité pastorale, cela nous fera du bien de considérer, dans les Écritures, l’expérience des saints époux Aquila et Priscille. Ils furent parmi les plus fidèles compagnons de la mission de saint Paul qui les appelle avec une affection reconnaissante ses « sinergoi », c’est-à-dire pleinement collaborateurs de l’angoisse et du travail de l’apôtre. On est frappé et ému par cette profonde reconnaissance de la part de Paul envers l’œuvre missionnaire de ces époux ; et en même temps, on peut reconnaître que cette synergie est un don précieux de l’Esprit aux premières communautés chrétiennes. Demandons donc à l’Esprit Saint de donner, aujourd’hui encore, à l’Église des prêtres capables d’apprécier et de valoriser les charismes des époux qui ont une foi solide et un esprit apostolique comme Aquila et Priscille.
(...) Les époux qui vivent leur mariage dans l’unité généreuse et avec un amour fidèle, se soutenant mutuellement avec la grâce du Seigneur et avec le soutien nécessaire de la communauté ecclésiale, représentent à leur tour une aide pastorale précieuse pour l’Église. En effet, ils offrent à tous un exemple de véritable amour et deviennent des témoins et des coopérateurs de la fécondité de l’Église elle-même. Vraiment, beaucoup d’époux chrétiens sont une homélie silencieuse pour tous, je dirais une homélie « de semaine », de tous les jours, et nous devons malheureusement constater qu’un couple qui vit ensemble depuis longtemps ne fait pas la une – c’est triste, cela – alors que les scandales, les séparations, les divorces font la une… (cf. Homélie à Sainte Marthe, vendredi 18 mai 2018).
Les époux qui vivent dans l’unité et dans la fidélité reflètent bien l’image et la ressemblance de Dieu. Voici la bonne nouvelle : que la fidélité est possible parce que c’est un don, chez les époux comme chez les prêtres. Voici la nouvelle qui devrait aussi rendre plus fort et consolant le ministère fidèle et plein d’amour évangélique des évêques et des prêtres ; comme l’amour et la fidélité conjugale des époux Aquila et Priscille furent un réconfort pour Paul et Apollos. (...)