Participer à la session d’été en tant que prêtre

6 mars 2017

La session d’été est l’occasion de vivre 5 jours avec des couples qui désirent être missionnaires ensemble. C’est donc une semaine dédiée à la vie spirituelle missionnaire et conjugale, avc un fort accent sur l’annonce kérygmatique sous l’impulsion de l’Esprit. La présence des prêtres avec nous est précieuse et indispensable tant pour la vie spirituelle, les sacrements et la complémentarité missionnaire que nous expérimentons entre les différents états de vie.
Cependant c’est une session de couples, organisée par des couples et animée par des couples. Nos frères prêtres sont donc invités à partager ce que nous vivons, les ateliers, les temps de prière, les assemblées, et d’assurer un service sacerdotal pour les confessions et la célébration de l’eucharistie.
C’est une grande joie pour nous de vivre ce temps de cénacle estival avec des prêtres. Pour eux c’est aussi une joie.

Si vous souhaitez participer à la session, merci de vous inscrire au préalable sur ce lien, nous prendrons ensuite contact avec vous.

Voici un témoignage de l’un d’entre eux.

Ce mystère est grand : je veux dire qu’il s’applique au Christ et à l’Eglise (Eph 5 32)

Contemplation

Voir le Christ et l’Eglise dans l’image des couples qui vivent du sacrement de mariage. Alors que nous, prêtres, sommes confrontés à des préparations au mariage où la foi est faible et où il nous est difficile de nous assurer de la maturité des ‘fiancés’, alors que dans nos ministères nous rencontrons des personnes dont le mariage a été malmené, il m’a été donné pendant ces 5 jours de purifier et de renouveler mon regard sur la beauté et la joie de ceux qui vivent la grâce de ce sacrement. J’y ai trouvé un grand réconfort. J’ai été renouvelé dans ma détermination à proposer une préparation au mariage de qualité en incluant le témoignage de couples laissant Jésus sauver leur mariage.

Emerveillement

Les couples engagés dans la Communion Priscille et Aquila - comme ceux qui viennent pour la découvrir - savent que leur mariage est appelé à porter du fruit, non seulement pour leur famille mais aussi pour le monde et l’Eglise à travers leur engagement missionnaire. Les différents retours d’expérience missionnaire sont l’occasion de s’émerveiller sur l’œuvre de Dieu réalisée à travers ces hommes et ces femmes, laïcs ne craignant pas de consacrer une part significative de leur temps à l’évangélisation ou au service de l’Eglise.

Recevoir

La vocation à la sainteté se décline de manière différente dans l’engagement du mariage et celui du sacerdoce : l’un et l’autre sont mystère d’alliance. Les deux s’éclairent mutuellement. Vivre un temps privilégié avec des couples vivant intensément de la foi m’a renouvelé dans ma vocation sacerdotale.

Donner

Se tenir là dans la prière, auprès de ces couples ; prier avec eux et pour eux ; être disponible pour les confessions ou leur apporter conseil spirituel. Leur partager les joies et les difficultés de notre ministère sacerdotal. Leur confier des intentions de prière. Annoncer la parole lors de la prédication à la messe quotidienne, à tour de rôle avec les autres présents.

Se former

Participer aux différents ateliers de formation m’a permis de bénéficier d’une mise à jour sur différents thèmes : kérygme conjugal, prédication kérygmatique, exhortation kérygmatique... beauté et importance pour la vie de l’Eglise aujourd’hui de la visibilité de l’état de vie du mariage.

Venez et voyez !

P. Michel BERGER, diocèse d’Avignon